L’ingénierie pédagogique, clé de voûte de la formation professionnelle

La formation professionnelle est devenue absolument incontournable de nos jours et nombreuses sont les personnes et les entreprises y ayant recours. Ceci est encore plus vrai dans des secteurs qui sont en perpétuelle évolution, comme le numérique pour ne citer que lui. Afin d’optimiser cette dernière s’est développée ces dernières années une discipline qui regroupe tout à la fois des techniques issues du domaine de l’ingénierie ainsi que des méthodes d’ordre scientifique : l’ingénierie pédagogique. Nous vous proposons avec cet article de vous la présenter plus avant et de tenter de comprendre ses tenants et aboutissants.

 

L’ingénierie pédagogique, qu’est-ce que c’est ?

 

Cela consiste à créer puis mettre en place des dispositifs de formation en prenant en considération trois paramètres absolument essentiels : les objectifs de la formation, le public apprenant visé, ainsi que les contraintes qu’il va falloir prendre en compte. Le but de cette démarche est de concevoir, voire d’aménager ou de transformer un dispositif de formation, en optimiser l’efficacité. C’est le rôle de l’ingénieur responsable pédagogique : expert des sciences de l’apprentissage, il est capable d’œuvrer dans tous les domaines dans la mesure où les sujets abordés ne sont pas de son ressort. Il est en quelque sorte un intermédiaire entre l’expertise du formateur et les personnes à former. Il lui revient pour se faire de procéder méthodiquement, il va donc :

  • déterminer avec le plus de précision possible toutes les caractéristiques de la demande de formation, c’est-à-dire le public auquel celle-ci va devoir s’adresser, les thèmes à aborder, le contexte dans lequel la formation va prendre place ainsi que les enjeux auxquels elle doit pouvoir répondre. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une démarche commerciale qui fait intervenir de nombreux leviers dont on se sert au quotidien dans le domaine de la vente : reformulation de la demande, présentation de solutions alternatives en cas d’impossibilité d’y répondre en l’état, etc ;
  • établir ce qui sera en quelque sorte un scénario d’apprentissage et définir avec exactitude quels seront les méthodes et les outils à mettre en œuvre pour le servir. C’est une étape réellement importante et assurément celle qui met le plus en avant les connaissances et les compétences de l’ingénieur pédagogique. Il connaît des méthodes, des outils et des activités et saura les adapter en fonction des conditions et de son public cible ;
  • aider à la création de ressources pédagogiques spécifiques si besoin est, voire éventuellement les créer soi-même. Là encore, ses connaissances vont être sollicitées, car rien ne doit être le fruit du hasard : support d’apprentissage, durée, lisibilité, tout doit répondre à des règles précises.

Tout ceci est fait pour garantir une formation sur-mesure. On ne peut pas utiliser les mêmes outils, ni les mêmes leviers dans tous les secteurs d’activité. Quand bien même, on resterait dans le même domaine, les participants sont différents, ce qui nécessite de s’y adapter. De même que l’on est tributaire de divers éléments comme, un contexte économique ou politique. D’où l’importance de faire appel à l’ingénierie pédagogique afin d’élaborer une formation la plus performante possible.