Méthode agile

Assurer le succès de son projet digital grâce à une méthode agile

Beaucoup de projets digitaux se terminent avec un bilan qui n’est pas du tout satisfaisant. Quel que soit le nombre d’année d’expérience, ce bilan insuffisant peut ètre causé par des retards, des dépassements de budgets ou encore des utilisateurs non satisfaits. Pour éviter le problème, une méthode de conduite innovante a vu le jour pour piloter les projets informatiques, c’est la méthode agile. Qu’est-ce que c’est ? Dans quelles situations utiliser la méthode ? Quelles sont les différentes typologies ? Allons immédiatement répondre aux questions.

Qu’est-ce qu’une méthode agile ?

La méthode agile est une démarche de pilotage de projet qui est basée sur l’importance de la qualité et la maitrise des risques.

Tous les produits et services doivent répondre aux besoins des consommateurs, et fournis dans un délai réduit avec un cout moindre. C’est l’objectif à atteindre pour chaque projet défini, afin de trouver la meilleure stratégie pour les prises de décisions.

Pour une gestion de projet, il est également essentiel de pouvoir identifier et éliminer les risques avec agilité. Une bonne maitrise des risques réduit au maximum les facteurs contribuant aux échecs.

Travailler en mode agile : C’est quoi ?

Toutes les méthodes agiles sont encadrées au sein du manifeste agile. Ces méthodes reposent sur plusieurs axes. Les éléments à prioriser par rapport à d’autres sont les suivants :

travail en Méthode agile

Les personnes

Les personnes et les interactivités sont priorisées par rapport aux procédures et aux outils. Une équipe agile avec une bonne communication apporte plus de flexibilité.

Les applications opérationnelles

Les applications opérationnelles sont priorisées pour assurer un bon fonctionnement organisationnel. La documentation est bien utile, mais ne doit pas être une priorité.

La collaboration avec la clientèle

Une interaction et une communication avec les clients sont plus importantes que le fait de négocier un contrat. Chaque client devra être un peu plus impliqué dans le développement.

L’acceptation du changement

Accepter un changement doit être privilégié sur la planification. Le planning doit être entièrement flexible pour intégrer les changements à faire.

Comment adopter une méthode agile ?

Avant toute chose, il importe de délivrer de manière rapide et avec fréquence des versions opérationnelles, pour recueillir un retour de la clientèle en permanence.

Tous les changements nécessaires sont à accueillir à bras ouvert pour une meilleure coopération entre les clients et les développeurs. La motivation est de rigueur !

Le rythme doit être maintenu pour viser une excellence technique et une simplicité dans la gestion des outils. La remise en cause de chaque décision prise est primordiale pour évoluer progressivement.

Les différentes méthodes agiles sur le marché actuel

Il existe différentes méthodes agiles qui se distinguent les unes des autres de par leurs mises en place, leur vocabulaire et leur préconisation. 

Le Scrum

Il s’agit de la méthode agile la plus connue de toutes. Ses caractéristiques :

  • Une itération ou des sprints courts avec un maximum d’un mois ;
  • Un formalisme assez réduit avec des rôles divers comme le product owner, le scrum master, les équipes ;
  • Des timeboxes pour planifier les release, planifier le sprint et l’introspection ;
  • Des artefacts, tels que le backlog de produits, le plan, le burdown et le burnup de sprint.

Le Feature Driven Development (FDD)

Une méthode qui est basée sur le développement et le design, avec des diagrammes UML, une fonction de decoupe, etc. La qualité du produit finie est l’élément primordiale.

Le Rapid Application development (RAD)

C’est une méthode ancienne en terme de démarches agiles. Elle permet de déterminer les meilleures stratégies de délais. Le RAD est une méthode avec moins de risques et plus de fiabilité, mais également la plus économique.

Le dynamic systems development method (DSDM)

C’est une méthode qui implique les utilisateurs, rend les équipes plus autonomes, rend le résultat plus visible et adéquat avec des modifications pouvant être réversibles. C’est la méthode la moins utilisée de toutes.

courbe

Réussir une méthode agile : Les points importants à retenir !

Les méthodes agiles contribuent à la réussite des projets agiles. C’est la raison pour laquelle, il faut y avoir recours à chaque fois que l’occasion se présente. Plusieurs facteurs doivent être pris en considération pour appliquer les méthodes et assurer le succès de chacune.

Le produit doit être mis à disposition le plus rapidement possible quel que soit l’imprévisibilité des demandes des clients. Des changements doivent être opérés fréquemment avec une bonne visibilité des besoins de la clientèle.

En parallèle, il faut être en mesure de détecter les freins qui peuvent impacter le succès de la méthode choisie. S’il y a dispersion géographique, indisponibilité des clients ou encore réticence au changement, les méthodes plus anciennes sont les plus adéquates.