Comment racheter une société d’ambulance ?

 

 

L’entrepreneuriat représente une aventure palpitante qui soulève de nombreuses questions chez l’intéressé. Vaut-il mieux créer une entreprise ou reprendre une structure existante ? Quelles sont les procédures à suivre pour concrétiser votre projet ? Comment faire pour trouver une société à reprendre ? Face à autant de questions, vous êtes un peu perdu. En effet, en tant qu’ambulancier, vous désirez vous lancer à votre propre compte. Découvrez les réponses à vos questions dans l’article. 

Le contexte du marché sanitaire en France

 

L’activité d’une société de transport sanitaire est définie par le code de la santé publique. Elle désigne toutes les entreprises effectuant le transport d’une personne blessée, malade, sur le point d’accoucher. Le transport se fait uniquement sur prescription médicale ou en situation d’urgence. La société peut utiliser des moyens terrestres, maritimes ou encore aériens pour le déplacement. Ces dernières années, le marché du transport sanitaire enregistre une légère croissance. Ce phénomène s’explique par le vieillissement de la population. Par ailleurs, les patients priorisent les hospitalisations à domicile. Ils ont donc besoin d’un véhicule adéquat pour réaliser des déplacements.

 

Les caractéristiques d’une société d’ambulance

Appelée aussi société de transport sanitaire, une société d’ambulance assure les prestations suivantes : le transport d’un patient d’un point A à un point B, cela peut être un trajet domicile-hôpital. L’entreprise intervient par exemple pour transporter une personne sur le point d’accoucher, en savoir davantage sur https://www.ambulance-lyon.com/. La société intervient également dans le cadre d’une situation d’urgence sous prescription médicale. C’est le cas par exemple d’une évacuation sanitaire vers un autre hôpital. Ces activités s’effectuent à l’aide de moyen de transport adapté aux conditions du malade. Selon l’article L6312-1 de la santé publique, les activités de transport sanitaire se déclinent en deux catégories :

  • le transport par ambulance agréée, destiné à accueillir un seul patient en position allongée ;
  • le transport par véhicule sanitaire léger ou VSL, destiné à accueillir trois patients au maximum en position assise.

 

Un marché très concurrentiel

Avant de vous engager dans ce domaine, il est à noter que la concurrence est rude dans le secteur. En effet, il est largement dominé par des réseaux experts. Ces grands groupes occupent une part de marché importante. Par ailleurs, depuis la promulgation de la loi de financement de la sécurité sociale en 2017, la société d’ambulance doit désormais transférer ses dépenses à l’établissement de santé. Cette loi a incité les différentes sociétés à se réorganiser autour d’un réseau. 

 

Quelles sont les procédures à suivre pour créer une société d’ambulance ?

 

Une société d’ambulance est régie par une règlementation très stricte. Ainsi, que ce soit une reprise ou une création de nouvelles entreprises, vous devez disposer de plusieurs agréments. Ces autorisations permettront à vos véhicules de circuler et de transporter des patients. 

 

Une autorisation de circulation par l’ARS ou Agence régionale de la Santé

Si vous prévoyez d’acheter une nouvelle ambulance, vous devez disposer d’une autorisation délivrée par cet organisme. S’il s’agit de racheter une societe d’ambulance, le véhicule devrait déjà disposer de cette autorisation. Il suffit donc d’effectuer un transfert auprès de la préfecture.

 

Que faire dans le cas de création d’une nouvelle entreprise ? 

Le transport sanitaire est une activité régie par l’ARS. Pour obtenir un agrément afin de créer votre entreprise, vous devez répondre à plusieurs critères. D’abord, vous devez disposer d’un local qui peut accueillir les patients en difficulté de se déplacer ou les personnes à mobilité réduite. Ensuite, vous devez installer une liaison téléphonique afin d’être joignable par les entreprises de permanence. Puisque vos véhicules représentent vos principaux outils de travail, un garage est indispensable pour leur entretien. Ce lieu doit être relié à une ligne téléphonique également. Enfin, le dernier critère, et non des moindres, est la possession d’au moins un véhicule d’ambulance appartenant à la catégorie A ou C. Ce dernier doit présenter les matériels nécessaires pour une prise en charge des patients. 

 

Quels sont les diplômes et qualifications nécessaires pour gérer une entreprise d’ambulancier ? 

 

L’ensemble de votre équipage doit répondre à plusieurs conditions avant d’intégrer l’entreprise. D’abord, le chauffeur doit disposer un permis de conduire B depuis au moins trois ans. Les membres qui interagissent avec les patients doivent être à jour sur les vaccins suivants :

  • hépatite B ;
  • diphtérie ;
  • tétanos ;
  • poliomyélite.

Pour les diplômes, si votre véhicule est habilité à intervenir pour les secours et les soins d’urgence, l’ensemble de l’équipage doit disposer d’un diplôme d’Etat d’Ambulancier (DEA) ou bien un certificat de capacité d’Ambulancier (CCA). Dans le cas d’un ambulancier VSL, les autorités sont moins exigeantes en matière de diplôme. Les diplômes cités ci-dessus seraient un atout. Cependant, votre équipe peut travailler avec un brevet national de secourisme ou bien une attestation de formation aux premiers secours. Si vous êtes en reconversion professionnelle dans le même milieu, par exemple un aide-soignant ou un auxiliaire médical, ces diplômes ne sont plus nécessaires. 

 

Une société d’ambulance est-elle rentable ? 

 

En l’absence d’un agrément préfectoral, vous ne pouvez signer la convention de paiement auprès de la caisse d’assurance maladie de votre département. Il est à noter que les tarifs peuvent prendre plusieurs formes : au kilomètre, un forfait, etc. La rentabilité d’une entreprise d’ambulance dépend du nombre de clients et des kilomètres parcourus. Les tarifs de nuit et de jour ne sont pas identiques.

 

Les avantages d’un rachat d’entreprise

 

Racheter une societe d’ambulance représente une alternative pertinente par rapport à un projet de création. Le premier argument qui plaide en votre faveur est la clientèle. Dans le cas d’une nouvelle entreprise, vous devez allouer un budget important à la recherche de clients. Pourtant, le rachat d’un fonds de commerce existant s’accompagne d’une patientèle fidèle. Dès le début de l’activité, vous êtes assuré d’avoir une rentrée d’argent. Outre la clientèle, le rachat vous permet également de profiter de relations privilégiées avec les autres entités. Dans le cas d’une création, vous devez vous familiariser avec le personnel de la sécurité sociale, bâtir une réputation, etc. Le rachat vous garantit une relation pérenne avec ces autres acteurs du secteur médical. Enfin, l’intérêt d’un rachat demeure la présence d’une structure déjà prête. Vous n’avez plus besoin de passer par la procédure de recrutement, de trouver des véhicules en bon état de marche, de trouver un local à louer, etc. Cela vous procure un gain de temps considérable dans l’avancement de votre projet. 

Tag Post :

Partager ce :

Découvrez comment progresser dans votre carrière, comment les entrepreneurs innovent, et obtenez des conseils sur le leadership de la part des personnes au sommet.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.